Les règles de conjugaison française

Au programme

  • Les groupes
  • Les auxiliaires
  • Les modes et les temps
  • Les voix
  • Les groupes

    Les verbes sont classés en 3 groupes

    Les verbes du 1er groupe

    Le 1er groupe contient tous les verbes dont l'infinitif se termine par -er sauf le verbe aller.
    jouer, parler, chanter, manger...

    C'est un groupe "régulier" car son radical (le début du verbe) ne change au cours de la conjugaison.
    Exemple : Marcher (marche; marchons; marchent)
    Ce groupe rassemble plus de 90% des verbes de la langue Française.

    Les verbes du 2eme groupe

    Le 2eme groupe recense tous les verbes dont l'infinitif se termine par -ir et le participe présent par -issant.
    finir (finissant), rougir (rougissant), frémir (frémissant)...

    C'est un groupe « régulier », puisque chacun de ses verbes se conjugue toujours de la même manière en utilisant 2 radicaux : l'un pour les personnes du singulier et l'autre pour les personnes du pluriel.
    roug-is; rougiss-ons

    Les verbes du 3eme groupe

    Le 3eme groupe conprend tous les verbes irréguliers, mais dans ce groupe de verbes irréguliers, il existe néanmoins quelques sous-groupes qui se conjuguent de la même façon :

    Il faut noter le verbe que le verbe ALLER est une exception, se terminant en -er mais appartenant au troisième groupe.

    Attention : AVOIR et ÊTRE sont des auxiliaires et ne se classent dans aucun groupe. Pour plus d'informations voir ci-dessous:

    Les auxiliaires

    Il existe deux auxiliaires : avoir et être.
    Ces deux verbes n'appartiennent à aucun groupe car leur rôle dans la conjugaison est différent.

    Les Modes et les Temps

    Le mode d'un verbe> est la manière dont il exprime l'état ou l'action. Chaque mode s'associe à plusieurs temps. Il existe deux types de mode :

    Les modes impersonnels

    Comme leur nom l'indique, les modes impersonnels n'ont pas de pronom personnel.

    L'infinitif

    L'infinitif représente la forme nominale du verbe et peut aussi remplir la fonction de sujet, attribut ou COD.

    Le participe
    Le participe exprime l'action et en même temps une qualité comme un adjectif.
    Le gérondif
    souvent précédé de « en », permet de préciser une circonstance en complément du verbe principal. Présent Il arriva dans la maison en criant. Passé Il arriva en classe en ayant préparé son cartable.

    Les modes personnels

    introduits par un pronom personnel (je, tu, il, nous, vous, ils)
    L'indicatif
    exprime des actions et des vérités générales
    Présent
    Pour exprimer une action qui se passe au moment où l'on parle, une action habituelle, un fait scientifique Il est chez le garagiste. Tout les dimanches à huit heures du matin, il sort acheter son pain. L'eau douce gèle à zéro degrés. Pour exprimer une action qui se poursuit dans le futur où dans le passé : Il roule depuis deux heures. Pour exprimer un futur proche Mon fils arrive ce soir. Pour parler d'un passé récent Il sort de chez le coiffeur. Quand on utilise la conjonction si". Pour exprimer une action future, mais pour laquelle on ne connait pas l'issue Si tu vas acheter des bonbons, j'en prendrai aussi. Pour exprimer un fait qui est vrai tout le temps Il a les cheveux blonds.
    Passé Composé
    Pour parler d'une action réalisée dans le passé. Ce matin, je suis allé faire des courses
    Imparfait
    Pour un fait en train de se dérouler dans le passé Les gens sautaient devant la scène. Ils criaient son nom, c'était l'apothéose. Plus-que-parfait Pour parler d'une action qui s'est passée avant une autre, mais avec un intervalle de temps entre les deux, pour exprimer une idée d'habitude ou un regret. Quand nous sommes arrivés, il avait mangé. Ha ! Si on t'avait écouté, nous ne serions jamais partis.
    Passé Simple
    Principalement utilisé pour le temps du récit, il s'emploie surtout à l'écrit. Il arriva dans le château, sorti son épée et affronta l'ennemi Pour parler d'une action passée qui s'est déroulée immédiatement avant une autre exprimée au passé simple. Il s'emploie surtout à l'écrit. Dès qu'ils eurent fini de manger, la salle se vida à tout rompre.
    Futur Simple
    Pour parler d'une action à venir, proche ou lointaine, par rapport au présent. Nous irons manger à midi.
    Futur Antérieur
    Pour parler d'une action à venir mais antérieure à une autre action à venir, exprimée, elle, au futur simple, ou pour exprimer une action probable mais non certaine, à la place du passé composé. Tu auras mangé lorsque nous passerons te prendre. Il aura mangé. (il a sans doute mangé...)
    Le subjonctif
    exprime l'incertitude ou la possibilité d'une action.
    Présent
    Quand les temps possibles pour l'action principale sont le présent, le futur simple, l'imparfait de l'indicatif ou le présent du conditionnel Pour exprimer une action qui se passe au même moment que l'action principale de la phrase (simultanéité) Je veux que tu lui dises bonjour. Pour exprimer une action à venir par rapport à l'action principale de la phrase (postériorité) Je t'aiderai à réviser afin que tu puisses réussir ton examen de français.
    Passé
    Quand les temps possibles pour l'action principale sont le présent, le passé sous toutes ses formes, le futur simple de l'indicatif ou le présent du conditionnel Pour exprimer une action qui se déroule avant celle de l'action principale (antériorité) Je n'ai pas aimé qu'il soit parti si loin. Pour exprimer une action qui se déroule à un moment précis Vous réviserez vos leçons jusqu'à ce que vous les ayez assimilées. Imparfait et Plus-que-parfait Quand l'action principale est au passé de l'indicatif ou au conditionnel Surtout utilisé dans le français "littéraire" ou "soutenue" et à la place du présent et du passé Il voulût qu'elle allât le voir. (imparfait)
    Le conditionnel
    exprime une condition directe ou indirecte. Présent Pour exprimer une action soumise à une condition ou un souhait, un regret, une possibilité ou encore un défi Nous serions contents de vous avoir avec nous. Passé (première forme) Pour exprimer une action qui a besoin d'être vérifiée ou une action qui aurait eu lieu dans le passé si une condition avait été remplie J'ai entendu dire que Pierre aurait aimé être à côté de flore. Si tu avais bien appris ta leçon, tu aurais réussi à l'examen. Passé (deuxième forme) Se rencontre plutôt à l'écrit et son emploi est pratiquement identique au passé 1er forme Si elle l'avait aimé, il l'eût épousé.
    L'impératif
    exprime un ordre ou un conseil. Présent Ne dérange pas les voisins si tard. Viens avec nous. Passé Ayez mangé avant le début du match à la télévision.

    Les voix

    Il existe 3 catégories de voix qui permettent d'indiquer de quelle manière le sujet prend part à l'action

    La voix active

    Le verbe est à la voix active quand le sujet est le moteur de l'action. Le chat mange la souris.

    La voix passive

    Le verbe est à la voix passive quand le sujet est le spectateur de l'action et la subit. La souris est mangée par le chat. Grammaticalement, le complément d'objet passe à gauche du verbe et devient le sujet tandis que le sujet devient à droite le complément d'agent.

    La voix pronominale

    La voix pronominale se forme avec le pronom réfléchi personnel "se". Il se balance de gauche à droite.